Contes

J’adore écrire des contes, ils nous permettent de rêver. Ils nous transportent dans des mondes extraordinaires où tout est possible. Mais qu’est-ce qui en fait un outil thérapeutique? Selon D. Winnicott «Le conte dit sans dire». Il traite en toute simplicité des questions fondamentales de l’humanité, et il s’adresse autant aux petits qu’aux adultes. On se reconnaît dans les différentes situations racontées qui traitent de richesse, pauvreté, gentillesse, méchanceté, peur, courage, mort, vie, etc. Ils nous permettent de retrouver des situations émotionnelles proches de les nôtres. Freud s’est beaucoup intéressé aux contes tout comme Carl Jung et Marie-Louise Von Franz, auteure de nombreux livres sur l’analyse des contes.

Il était une fois… Voilà des mots magiques qui nous transportent dans d’autres mondes. Lorsque j’étais petite, je ne me lassais pas de me faire raconter des histoires, tout comme aujourd’hui d’ailleurs. Je me souviens qu’à l’adolescence j’écoutais chaque soir une émission de radio où il était question de contes, de mythes et de légendes. Je me laissais séduire par chaque mot des récits et je me transposais dans la peau des personnages vivant leurs périples, traversant leurs épreuves – parfois, je m’imaginais même dans le rôle de l’héroïne affrontant des créatures sinistres. Cela me donnait de la force et j’avais ainsi l’espoir que tout était possible. Le conte guide et permet d’effectuer des changements dans notre vie. «Or le conte, c’est nous-­‐mêmes; ce qu’il met en scène, ce sont des aspects profonds et essentiels de notre être profond. Il nous invite à nous connaître mieux afin de découvrir les ressources cachées qui sommeillent dans notre cœur ¹.» La magie des histoires inspire et illumine la voie vers notre intériorité. «C’est donc la part la plus intime de notre être qui s’éveille dans le miroir du conte, et nous conduit sur la voie de notre libération et de notre plein épanouissement. Car il existe une identité profonde entre nous et le conte: le conte, c’est notre histoire, la mise en scène sous forme métaphorique d’aspects de nous-mêmes que nous ignorons, que nous refusons ou que nous ne savons pas voir tels qu’ils sont ².» Tous les genres de scénarios sont évoqués dans les histoires: on y rencontre le rejet, la pauvreté, l’abondance, la jalousie, la manipulation, le pouvoir, la dominance, l’interdiction et l’héroïsme, pour ne nommer que quelques-­‐unes des situations. Ce livre ne se veut pas une analyse exhaustive des contes présentés; il invite plutôt le lecteur à regarder de plus près les expériences explorées dans les récits, tout cela lui donnant l’occasion d’éveiller son intuition, sa créativité et, possiblement, une vérité longtemps ignorée. Des pistes de réflexion accompagnent les contes afin de mieux diriger le lecteur dans son développement personnel et de l’aider à mettre en lumière des solutions jusqu’alors inexplorées.

Très tôt, à l’école primaire, je composais des poèmes et des histoires, puis je les présentais devant la classe. Les contes nous font vivre une panoplie d’émotions… de la peur, de la force, de la colère, de la tristesse, et bien d’autres encore. Ils font aussi sourire et rêver. Chaque personne vivra le conte différemment, en fonction de ses croyances et des modèles proposés dans l’enfance. Anciennement, les conteurs, surtout des paysans, animaient des soirées familiales et populaires en racontant des histoires destinées aux adultes. Aujourd’hui, notre société moderne réserve le conte principalement à un jeune public. Beaucoup d’histoires empruntées au folklore ont circulé dans le temps, de bouche à oreille, transmettant chaque fois leurs enchantements.

Vous êtes invité à participer aux contes présentés sur ce site, à croire en un univers merveilleux, à traverser les péripéties et les épreuves des personnages afin d’en sortir grandi. Laissez-­vous transporter dans un monde second qui pourrait vous révéler des secrets sur votre être authentique. Prenez soin de noter dans un carnet vos réponses aux différentes interrogations, vos ressentis et impressions, afin de prendre conscience des messages que votre inconscient essaie de vous dévoiler. Bonne aventure!

¹ Brasey, Edouard, et Jean-­‐Pascal Debailleul. Vivre la magie des contes (1998), Albin Michel, p. 10.
² Brasey, Edouard, et Jean-­‐Pascal Debailleul. Vivre la magie des contes (1998), Albin Michel, p. 31.